fbpx

À propos

Le CADRE21 est un projet à but non lucratif qui a comme mandat de desservir le monde de l’éducation francophone. Ses services visent le personnel éducatif des systèmes d’éducation public et privé au Québec, au Canada francophone et dans la Francophonie entière.

Sa mission est d’accompagner les intervenants francophones du monde de l’éducation – enseignantes et enseignants, personnel éducatif et cadres scolaires – dans leur réflexion, leur développement professionnel et leur veille sur les grands enjeux de l’éducation au 21e siècle.

Savoir innover !

Le CADRE21 – Centre d’animation, de développement et de recherche en éducation pour le 21e siècle – est plus qu’un lieu physique, plus qu’un lieu virtuel… C’est un état d’esprit et un catalyseur de changements positifs pour le monde de l’éducation en pleine transformation.

Les activités du CADRE21, véritable laboratoire d’innovation pédagogique et organisationnelle, s’appuient sur les données de la recherche et des meilleures pratiques éprouvées. La reconnaissance et la valorisation de la formation continue par le CADRE21 contribuent à préparer les élèves pour le monde d’aujourd’hui et de demain.

Nos actions

Animation et réseautage

Le CADRE21 a pignon sur rue à Montréal, Québec. C’est un espace qui favorise la discussion, les élans de créativité et le réseautage. Des animations de haut niveau sur des thématiques importantes permettent aux participants, en présentiel ou à distance, de débattre des enjeux clés en éducation, le tout dans un décor convivial et moderne qui suscite la créativité.

Développement professionnel

Pour les enseignants et les enseignantes désirant s’engager dans une démarche active de développement professionnel, la plateforme de formation continue du CADRE21 procure des occasions d’apprentissages personnalisés. Elle permet une reconnaissance efficace des compétences au moyen de badges numériques reconnus. Les compétences visées sont de trois ordres : les compétences en TIC, les stratégies pédagogiques et la gestion de classe. Cette offre de formation flexible, ouverte et modulaire, s’aligne sur des référentiels internationaux de compétences et de normes. Le CADRE21 appuie le développement du capital humain des écoles de l’ensemble de la Francophonie mondiale.

Recherche en éducation

Le CADRE21 vise à devenir une référence francophone incontournable en ce qui a trait à la curation des meilleures pratiques éprouvées en éducation et de l’apport essentiel de la recherche actuelle. Grâce à son interface conviviale, on repère et on repart avec une information pertinente et mise à jour régulièrement. Son approche fédérée et efficace permet de répondre aux différentes requêtes touchant les nouveautés en éducation.

L’historique

Présentation des travaux

Le Québec, comme pour d’autres juridictions, fait bien en éducation, mais il peut faire mieux.

En 2010, dans le cadre d’une vaste enquête de la Fédération des établissements d’enseignement privés auprès de 44 000 élèves du secondaire, un constat clair a émergé : l’école doit s’adapter à la réalité du 21e siècle.  Il n’est pas question de renoncer à la primauté de la relation maître-élève, à l’apprentissage des matières de base, à l’effort et à la rigueur. Cependant, il y a lieu d’intégrer dans la classe des apprentissages et des façons de faire propre à notre époque.

En 2011, la Fédération a entrepris une vaste réflexion sur l’école au 21e siècle, dans un chantier portant le nom d’École de demain. Comment faire mieux ? Le CADRE21 est une des réponses qui a émergé de cette réflexion.

Pour accompagner des jeunes dans un monde radicalement différent de celui dans lequel ils ont grandi, les enseignants ont tout intérêt à s’engager dans une démarche de développement professionnel, reconnue et valorisée, et à échanger avec leurs pairs pour connaître les meilleures pratiques pédagogiques.

SondagesPortrait des réalités vécues par les élèves du secondaire. Enquête menée en 2009-2010 auprès de 44 000 jeunes de 12 à 18 ans.

Vidéos de présentation

Le coup de massue sur la tête

L’analyse des résultats d’une enquête de la Fédération des établissements d’enseignement privés (FÉEP) auprès de 44 000 jeunes du secondaire au Québec révèle un constat troublant : la motivation des élèves est en chute libre, même s’ils réussissent aussi bien qu’avant.

  • 2001 : 77 % des élèves se disent motivés à l’égard de leurs études
  • 2010 : 45 % des élèves se disent motivés à l’égard de leurs études

En regardant ce qui se passe ailleurs en Occident, on constate que le phénomène est généralisé.

Deux questions s’imposent :

  • Le modèle traditionnel de l’école, défini au 19e siècle, serait-il dépassé ?
  • Les enseignants et enseignantes ont-ils les compétences nécessaires pour former des jeunes qui seront sur le marché du travail jusqu’en 2065 et plus ?

Même si le Québec performe bien en éducation, les élèves nous disent clairement que nous pourrions faire mieux… Beaucoup mieux !

La mise en branle d’un vaste chantier de recherche et de réflexion sur l’école au 21e siècle

Une cinquantaine de personnes réparties en cinq comités démarrent des travaux de recherche et de réflexion sur cinq enjeux clés de l’école. Un 6e comité s’ajoutera en 2014 pour réfléchir à la relation entre l’école et la communauté et un 7e comité sur la valorisation de la profession enseignante.

Parallèlement à ces travaux, l’équipe de la FÉEP intensifie sa veille stratégique et rencontre, en personne et virtuellement, des experts en éducation un peu partout sur la planète pour s’inspirer des pratiques innovatrices à l’échelle internationale.

La mise en branle d’un vaste chantier de construction

Le chantier sur l’école au 21e siècle aboutit à différents résultats. Le plus important : il faut outiller les acteurs du monde de l’éducation pour qu’ils prennent en main leur développement professionnel.

L’idée d’un laboratoire d’innovation pédagogique et organisationnelle pour le monde de l’éducation francophone prend forme.

On met en branle un vaste chantier multidimensionnel pour concrétiser cette vision. C’est ainsi que naît le CADRE21.

Le CADRE21 démarre ses activités

Le 21 janvier 2016, le CADRE21, un projet à but non lucratif qui a comme mandat de desservir le monde de l’éducation francophone, entre en action. Ses services visent le personnel éducatif des systèmes d’éducation public et privé au Québec, au Canada francophone et dans la Francophonie entière.
Les enseignantes et enseignants peuvent dès lors obtenir les premiers badges de développement professionnel.

L’équipe

Jacques Cool
Directeur | Développement et animation
Tél. : 438 469-2121 poste 241
[email protected]

Maxime Pelchat
Stratège numérique | Communauté et créativité
Tél. : 438 469-2121 poste 280
[email protected]

Pascal Provost
Webmestre | Production et réalisation
Tél. : 438 469-2121 poste 281
[email protected]

Sanja Roca
Adjointe | Services au CADRE21
Tél. : 438 469-2121 poste 235
[email protected]

Sébastien Stasse
Directeur | Formation et recherche
Tél. : 438 469-2121 poste 267
[email protected]

Les experts de contenus

Nos experts de contenu ont la responsabilité de développer le contenu des formations du CADRE21 conformément à un cahier de charge intégrant l’ensemble du modèle du CADRE21. Le cadre préconisé assure aux apprenants un contexte d’apprentissage uniforme quant au contenant, mais distinct quant au contenu, permettant à chaque expert de personnaliser la formation d’y ajouter une touche de créativité en fonction du sujet traité. Chaque formation est élaborée par un expert différent, dont l’expertise est reconnue et validée. L’élaboration des formations se fait en conconstruction avec un membre de l’équipe du CADRE21.

Céline-photo

Céline Twigg
ExpertiseLes langages augmentés

Titulaire d’une maîtrise en éducation portant sur l’empowerment des enseignants, Céline est consultante en éducation après avoir occupé les fonctions de direction adjointe notamment au Collège Regina Assumpta à Montréal. Sa grande expérience repose sur l’accompagnement des enseignants à développer des approches favorisant la mise en place de contextes propices aux apprentissages.

Jean Desjardins

Jean Desjardins
Expertise : Ludification
Conseiller technopédagogique au Collège Sainte-Anne à Lachine, Jean est titulaire du baccalauréat en enseignement secondaire et d’une maîtrise en histoire. Il se décrit « appartenant au camp des progressistes en éducation. »  Parmi les signaux faibles qu’il contribue à amplifier, on note les médias sociaux de classe, les outils Web de collaboration ainsi que la ludification des apprentissages.

Mylène Bélanger
Expertise
: Gestion de classe V2.0

Bachelière en éducation musicale et en interprétation de l’Université Laval. Enseignante de musique depuis plus de 14 ans, elle a travaillé dans divers milieux : secondaire, primaire, adaptation scolaire, classe de comportements, TSA et déficience intellectuelle.

Depuis 2008, Mylène enseigne la musique à la Commission scolaire des Découvreurs en oeuvrant, dans une école défavorisée, auprès d’élèves ayant des besoins particuliers et d’élèves immigrants en francisation. Au fil des années, ce contexte particulier l’a amenée, à développer des outils et des méthodes pour rendre son enseignement plus accessible pour cette clientèle.

image004

Marilou Bourassa
Expertise : Pensée design
Titulaire d’un DESS en didactique du français, Marilou Bourassa a enseigné à de multiples clientèles scolaires avant d’avoir un coup de cœur pour le contexte et les visées pédagogiques. Depuis 2014, elle a ajouté à sa tâche d’enseignement la coordination d’un programme axé sur l’espagnol et l’entrepreneuriat et la charge d’un cours mettant en valeur le travail d’équipe, les techniques de créativité et de résolution de problème.

Isabelle Sénécal

Isabelle Sénécal
Expertise : Pensée design
Isabelle Senécal est directrice de l’innovation pédagogique et du développement international à Sainte-Anne (Lachine, Qc). Dans les dernières années, elle a mis à profit sa passion pour la pédagogie en travaillant avec des enseignants à la création du cours de demain, vision actuelle de l’enseignement à Sainte-Anne. Ses travaux les plus récents portent sur la pédagogie active, la créativité et la pensée design.

Brigitte Léonard
Expertise : Médias sociaux V.2.0
Enseignante du primaire à la Commission Scolaire des Laurentides, Brigitte Léonard s’intéresse à l’intégration des technologies en salle de classe dans le but de motiver ses élèves et de les rendre actifs, créateurs et ouverts sur le monde. Blogueuse, auteure jeunesse, conceptrice de matériel pédagogique et enseignante distinguée Apple (ADE), elle aime partager ses découvertes avec la communauté enseignante afin de mieux faire connaître les extraordinaires possibilités qu’offrent les outils numériques et l’intégration des médias sociaux en classe

Jean-Pierre Dufresne
Expertise : Organisateurs graphiques
Conseiller en environnement numérique d’apprentissage Moodle au Centre universitaire de santé McGill, il a développé une appréciation de l’utilisation des cartes mentales à ses pratiques éducatives. L’intégration des technologies de l’information et des communications est à la base de sa pratique professionnelle.
Collaborateur auprès d’organisations telles que l’IB, REPTIC, APOP, FÉEP et CADRE 21, il aspire à renforcer l’utilisation de la pensée visuelle en éducation.

Julie Chandonnet

Expertise : Jeux d’évasion pédagogiques

Titulaire d’un baccalauréat en éducation préscolaire et primaire et d’une maîtrise en psychopédagogie/adaptation scolaire, Julie Chandonnet enseigne en 6e année à la commission scolaire de la Capitale depuis près de 20 ans. Présente sur les réseaux sociaux, elle y a co-créé de nombreux projets collaboratifs pour les classes francophones. C’est d’ailleurs sur les réseaux qu’elle découvert les jeux d’évasion pédagogiques, approche qui a vite su piquer sa grande curiosité. Après avoir créé quelques jeux et donné plusieurs formations sur le sujet, elle réalise un rêve en juin 2019 : faire créer un jeu complet par ses élèves. Elle s’intéresse également aux changements en évaluation et à l’intégration des technologie en salle de classe.

Mélanie Ducharme
Expertise : Différenciation pédagogique

Enseignante d’anglais langue seconde de formation et titulaire d’une maîtrise de l’Université de Montréal en évaluation des compétences, Mélanie est conseillère pédagogique à la Commission scolaire de Laval, chargée de cours en évaluation à l’Université de Montréal et consultante en éducation. Elle accompagne les enseignants autant du primaire que du secondaire dans le domaine des langues (autant en français langue d’enseignement qu’en anglais langue seconde), en évaluation des compétences (normes et modalités, outils d’évaluation différenciation pédagogique, etc.) et dans le domaine des arts (art dramatique, arts plastiques, danse et musique). Passionnée de l’évaluation, elle différencie ses approches selon sa clientèle et elle s’intéresse beaucoup à l’utilisation des TIC pour différencier auprès des élèves et pour leur donner de la rétroaction dans le but de les guider dans leurs apprentissages (évaluation pour l’apprentissage).

Annick

Annick Arsenault Carter
Expertise : Classe inversée
Annick Arsenault Carter enseigne la 7e année à Moncton, au Nouveau-Brunswick depuis 21 ans. Depuis 2012, elle partage ses expériences en classe inversée sur les médias sociaux afin de faciliter l’implantation de cette approche pour tout pédagogue voulant innover. Ses réalisations en classe inversée ont su attirer l’attention et la reconnaissance autant des parents de ses élèves que des observateurs du monde francophone en éducation.

Margarida Romero
Expertise : Programmation créative
Margarida Romero est directrice du Laboratoire d’Innovation et Numérique pour l’Éducation (LINE) à l’ESPE de l’Université de Nice Sophia Antipolis et chercheure à l’Université Laval. Ses recherches sur la cocréation numérique visent le développement des compétences du 21e siècle par le biais de la programmation créative (FRQSC #CoCreaTIC), la robotique pédagogique et l’apprentissage par la construction physico-numérique de maquettes (#smartcitymaker).

Cathy Brazeau

Expertise : Conception universelle de l’apprentissage (CUA)

Cathy Brazeau est directrice du développement pédagogique à Sainte-Anne (Lachine, Qc). Elle détient une maîtrise et un diplôme de 3e cycle en gestion de l’éducation de l’Université de Sherbrooke, où elle est chargée de cours depuis 2015. En tant que direction, elle a mené des projets visant la réussite des élèves en difficulté, afin que ces derniers puissent bénéficier d’un enseignement de qualité au même titre que les autres jeunes. Elle forme et accompagne également des enseignants et directeurs dans l’implantation de la CUA et s’intéresse au leadership pédagogique et à la recherche en neuroéducation.

Stéphanie Netto
Expertise : Programmation créative
Stéphanie Netto est Maître de Conférences en Sciences de l’Éducation à l’Université de Poitiers (France). Volet enseignement à l’ESPE Académie de Poitiers : cours et directions de mémoires pour de futurs enseignant-e-s. Volet recherche : chercheure au laboratoire TECHNE. Ses travaux de recherche porte actuellement sur la programmation informatique (projets #ProjetDalie et #CoCreaTIC) depuis 2016 et, dans sa thèse, sur l’informatique au primaire.

Aurélie Roy
Expertise : Programmation créative
Aurélie Roy est étudiante en littératures d’expression anglaise à l’Université Laval. Son intérêt marqué pour les langues, l’éducation et la création lui a donné l’opportunité de joindre l’équipe #CoCreaTIC en 2016. Elle a récemment développé une passion insoupçonnée pour la programmation créative et se considère à présent comme une Scratcheuse non professionnelle mais très enthousiaste. À l’automne 2017, elle entreprendra un doctorat en littérature anglaise.

Alexandre Lepage
Expertise : Programmation créative
Alexandre Lepage est enseignant d’univers social au secondaire. Il poursuit une maîtrise en technologie éducative à l’Université Laval et s’intéresse à l’apprentissage de la programmation dès l’école primaire afin de développer des stratégies métacognitives.

Stéphanie Lemieux

Expertise : Boîte à ouTIC

Détentrice d’un baccalauréat en adaptation scolaire et un diplôme de 2e cycle (DESS) en administration scolaire. Elle est amoureuse de l’écriture, de la technopédagogie et de l’innovation en éducation.

Auparavant orthopédagogue et enseignante en adaptation scolaire, elle est actuellement conseillère pédagogique à la Commission scolaire des Premières-Seigneuries.

Elle utilise des approches collaboratives pour multiplier ses actions et s’assurer de l’engagement des enseignants. Elle accorde une grande importance aux données probantes issues de la recherche en ayant toujours le souci d’optimiser la réussite des élèves et de voir des impacts concrets pour ceux-ci.

Audrey Raynault

Expertise : Savoir organiser ses apprentissages
Titulaire d’une maîtrise sur l’implication parentale à l’école, son projet de recherche doctoral porte sur l’apprentissage de la collaboration interprofessionnelle avec le numérique. Enseignante au primaire, elle a créé des dispositifs pour développer les méthodes de travail chez les élèves. Actuellement conseillère pédagogique au Plan d’action numérique à la CSDM, elle est parallèlement chargée de cours à l’UdeM (Collaboration école-famille/plan d’intervention).

Stéphane Hunter

Expertise : Vidéo créative
Enseignant en technologie des communications, coach et conférencier, il met sa passion pour l’entrepreneuriat, le leadership et les technologies au service de l’éducation. Sa mission est d’inspirer et de développer la capacité des gens à utiliser leurs ressources personnelles et numériques afin de transformer leur pratique. Parallèlement à sa carrière en éducation, il est photographe et vidéaste depuis plus de 15 ans, il combine ses passions et intègre la vidéo à son enseignement au service de l’apprentissage.

Christine Jost

Expertise : Robotique et programmation
De 2008 à 2018, Madame Jost dirige l’école Paul Jarry à la Commission scolaire Marguerite Bourgeoys. Cette école devient la seule au Québec à enseigner l’apprentissage du code informatique à tous ses élèves. Suite à cette initiative, Madame Jost est reçue membre de l’Ordre de l’Excellence en Éducation en juin 2018.

Madame Jost est membre fondatrice d’un organisme à but non lucratif, l’organisme ESTIME. Depuis janvier 2019, elle en est la directrice générale. Cet organisme accompagne les équipes écoles primaires du Québec qui désirent intégrer l’apprentissage du code informatique comme l’une des priorités.

Roberto Gauvin

Expertise : Éduquer à la cybersécurité

Roberto Gauvin est spécialiste de l’Éducation et entrepreneur d’école pour CyberNB, au Nouveau-Brunswick. Il détient un baccalauréat en éducation secondaire de l’Université de Moncton et une maîtrise en administration scolaire de l’Université du Manitoba. Sa carrière en éducation a débuté en 1988 dans l’ouest canadien en immersion française et à la direction adjointe d’une école intermédiaire et d’une autre secondaire. En 2000 il revient dans son coin de pays à la direction du Centre d’apprentissage du Haut-Madawaska (CAHM) jusqu’en juin 2018.

Récipiendaire de nombreux prix et honneurs au cours de sa carrière, dont le prix « Enseignant de l’année » remis en 2018 par l’Association des enseignants et des enseignantes francophones du Nouveau-Brunswick (AEFNB), Roberto a mené son équipe du CAHM au fil des années dans plusieurs projets innovateurs pour soutenir l’apprentissage des jeunes. L’école est reconnue dans le monde francophone en éducation pour ses colloques Clair20xx depuis 2010. Cette conférence annuelle rassemble des passionnés de l’éducation de partout pour discuter de vision et de stratégies gagnantes permettant de « Voir l’éducation autrement ».

Merci aux ancien(ne)s expert(e)s de contenu

Médias sociaux V.1.0 : Manon Rollin et Jean-François Goulet

Gestion de classe V.1.0 : Nathalie Marceau et Céline Twigg

Différenciation pédagogique V.1.0 : Mélanie Bourgault et Marie-Andrée Croteau

Les responsables de la rétroaction

Le CADRE21 offre une rétroaction personnalisée à l’apprenant pour chacune de ses formations, plus particulièrement à partir du niveau Architecte. Nos responsables de la rétroaction ont comme tâche de prendre connaissance et de commenter les éléments réflexifs soumis par les apprenants pour chaque demande de badge. Cette rétroaction est encadrée par un guide et des grilles d’évaluation permettant de valider la présence d’éléments essentiels préconisés par le CADRE21, mais laissant place à la personnalisation du message par chaque responsable. Les responsables de la rétroaction accordent le badge demandé par l’apprenant ou lui font part des éléments à bonifier pour l’obtenir selon les critères d’évaluation de chaque niveau.

Charlotte Bélanger

Robotique et programmation

Enseignante de 6e année et enseignante ressource en technologie au primaire, Charlotte Bélanger est titulaire d’un baccalauréat en enseignement préscolaire et primaire et poursuit actuellement ses études au DESS en leadership et gestion des établissements scolaires. Travaillant dans une école primaire qui intègre la programmation dans toutes ses classes depuis 2016, elle s’est jointe à l’équipe d’eSTIMe qui permet aux autres écoles de poursuivre le même cheminement et ainsi offrir l’opportunité à tous leurs élèves d’apprendre à programmer. Dans sa pratique, elle accorde une grande place aux médias sociaux qui lui offrent une occasion de se développer professionnellement et d’échanger avec d’autres enseignants, toujours à la recherche d’activités motivantes et innovantes pour les élèves.

Annik Gilbert

Organisateurs graphiques
Écriture collaborative

Annik Gilbert est enseignante de français au secondaire et titulaire d’une maitrise en didactique du français. Elle est toujours à la recherche de nouveaux horizons pédagogiques afin de maximiser son enseignement et l’expérience scolaire de ses élèves. L’innovation pédagogique est au coeur de sa démarche de formation continue depuis plusieurs années. Le pédagonumérique s’inscrit donc naturellement dans sa réflexion, particulièrement comme outil d’apprentissage en lecture, en écriture et en oral.

Marie-Christine Racine-Samson

Pensée design

Titulaire d’un DESS en adaptation scolaire, Marie-Christine Racine-Samson a enseigné pendant 14 ans au primaire sur la rive sud de Québec. Elle a su veiller au développement d’une pédagogie nouvelle et adapte aux besoins des élèves tout en initiant ses collègues aux nouvelles technologies. Pendant 2 ans, elle fut conseillère en veille stratégique et analyses au M.E.E.S. où elle étudia les particularités de divers systèmes éducatifs canadiens et étrangers. Aujourd’hui, elle est directrice adjointe au secondaire à la commission scolaire de la Côte-du-Sud.

Mathieu Beausejour

Ludification

Mathieu Beauséjour est enseignant en univers social au Collège Saint-Sacrement de Terrebonne. Ce dernier a enseigné dans le secteur public et privé depuis le début de sa carrière. Étudiant au D.E.S.S. en technologie éducative  à la TELUQ, il s’est distingué dans le milieu de l’éducation avec une situation d’apprentissage mettant de l’avant la ludification des apprentissages en histoire. Ce projet lui a valu de la reconnaissance de la part de la SPHQ et d’Histoire Canada à titre de finaliste pour le prix du gouverneur général dans l’enseignement de l’histoire.

Mélanie Ducharme

Différenciation pédagogique

Enseignante d’anglais langue seconde de formation et titulaire d’une maîtrise de l’Université de Montréal en évaluation des compétences, Mélanie est conseillère pédagogique à la Commission scolaire de Laval, chargée de cours en évaluation à l’Université de Montréal et consultante en éducation. Elle accompagne les enseignants autant du primaire que du secondaire dans le domaine des langues (autant en français langue d’enseignement qu’en anglais langue seconde), en évaluation des compétences (normes et modalités, outils d’évaluation différenciation pédagogique, etc.) et dans le domaine des arts (art dramatique, arts plastiques, danse et musique). Passionnée de l’évaluation, elle différencie ses approches selon sa clientèle et elle s’intéresse beaucoup à l’utilisation des TIC pour différencier auprès des élèves et pour leur donner de la rétroaction dans le but de les guider dans leurs apprentissages (évaluation pour l’apprentissage).

Vincent Lemieux

Classe inversée
Conception universelle de l’apprentissage

Vincent Lemieux est un passionné du développement professionnel qui croit fermement qu’il importe d’adapter nos écoles à la réalité des élèves et de la société d’aujourd’hui. La créativité, la collaboration et la cohérence sont des éléments qui l’animent particulièrement. Après avoir évolué en tant qu’enseignant et conseiller pédagogique au secondaire, puis coordonnateur des Services éducatifs au sein de la Commission scolaire de la Beauce-Etchemin au Québec, il y exerce maintenant les fonctions de direction d’école primaire.

Céline Twigg

Gestion de classe
Rétroaction aux apprenants

Titulaire d’une maîtrise en éducation portant sur l’empowerment des enseignants, Céline est consultante en éducation après avoir occupé les fonctions de direction adjointe notamment au Collège Regina Assumpta à Montréal. Sa grande expérience repose sur l’accompagnement des enseignants à développer des approches favorisant la mise en place de contextes propices aux apprentissages.

Marie-Andrée Ouimet

Langages augmentés

Marie-Andrée est enseignante, coach et consultante. Elle met sa passion pour la créativité, l’innovation et les technologies au service de l’éducation. Inspiration, sentiment d’auto-efficacité, mentalité de croissance et dépassement de soi sont au coeur de son approche et de sa mission. Marie-Andrée s’intéresse depuis longtemps à la place des langages augmentés afin de rendre la pensée visible et mieux rejoindre les élèves. Plus spécifiquement, elle s’intéresse au croquinote afin de développer la pensée critique des élèves et en a fait un projet d’innovation avec Google. Elle a aussi eu la chance de faire une formation sur le sujet avec Michel Cartier.

Marie-Pier Delisle

Médias sociaux

Titulaire d’un baccalauréat en éducation préscolaire et enseignement primaire, Marie-Pier Delisle est une enseignante de 6e année et enseignante ressource en technologie dans une école primaire dans laquelle toutes les classes programment depuis 2016. Elle transmet son grand intérêt pour
l’intégration du numérique dans tous les groupes de son école. Elle anime aussi des ateliers de cybercitoyenneté qui abordent plusieurs sujets dont l’utilisation des médias sociaux. Marie-Pier travaille avec l’équipe Estime qui a pour mission d’accompagner
les écoles primaires québécoises afin d’intégrer l’apprentissage de la programmation dans toutes leurs classes. Son travail lui apporte une grande satisfaction puisque son environnement lui permet de concrétiser ses idées innovatrices.

Pierre-Olivier Cloutier

Vidéo créative

Pierre-Olivier Cloutier enseigne la science au 2e cycle à l’école secondaire Mont-Saint-Sacrement depuis 10 ans. Bien présent sur les médias sociaux, il est le co-éditeur du EdCafé, un projet qu’il pilote avec Maxime Pelchat de CADRE21. Pierre-Olivier est également un des co-fondateurs des CréaCamps de l’École Branchée. Passionné par l’innovation pédagogique et les changements en évaluation, il tente maintenant d’intégrer l’approche entrepreneuriale à l’enseignement de sa discipline tout en peaufinant une approche évaluative basée sur la rétroaction significative. L’utilisation du support vidéo fait partie de son quotidien et de celui de ses élèves depuis le déploiement d’iPads dans son école.

Pierre Gagnon

Boîte à ouTIC

Il enseigne au primaire depuis maintenant 17 ans. Il aime bien essayer, tester, faire des erreurs, se reprendre et réessayer à nouveau afin de trouver de nouvelles façons de faire. Ses élèves l’aident beaucoup dans l’exploration des ressources numériques. Il est convaincu qu’ils sont les meilleurs en la matière.

Après un petit saut chez ChallengeU en tant que formateur, il a vite pris conscience de la force des outils numériques et de ce qu’ils peuvent apporter de plus en classe. Il s’est aussi rendu compte qu’il y a beaucoup à faire en éducation concernant l’intégration des technologies en classe.

Il est aussi conférencier, animateur et grand rêveur. Il rêve d’ailleurs d’une école encore plus ouverte et encore plus près des besoins de la société d’aujourd’hui.

Julie Chandonnet

Jeux d’évasion pédagogiques

Titulaire d’un baccalauréat en éducation préscolaire et primaire et d’une maîtrise en psychopédagogie/adaptation scolaire, Julie Chandonnet enseigne en 6e année à la commission scolaire de la Capitale depuis près de 20 ans. Présente sur les réseaux sociaux, elle y a co-créé de nombreux projets collaboratifs pour les classes francophones. C’est d’ailleurs sur les réseaux qu’elle découvert les jeux d’évasion pédagogiques, approche qui a vite su piquer sa grande curiosité. Après avoir créé quelques jeux et donné plusieurs formations sur le sujet, elle réalise un rêve en juin 2019 : faire créer un jeu complet par ses élèves. Elle s’intéresse également aux changements en évaluation et à l’intégration des technologie en salle de classe.

Linda Romeo

Programmation créative

Enseignante au primaire depuis plus de dix ans, d’abord en France puis au Québec, Linda Romeo s’est placée comme personne ressource au sein de son équipe à propos de l’intégration des TIC en classe, Particulièrement passionnée par la robotique pédagogique et la programmation créative, elle accompagne et initie ses collègues à l’enseignement de ces domaines. Elle se remet sans cesse en question sur sa posture enseignante afin offrir des situations d’apprentissage innovantes et motivantes à ses élèves et les rendre responsables quant à l’usage des technologies. En parallèle, elle termine un cursus de 2ème cycle en intégration pédagogique des TIC.

France Legault

Pédagogie en aménagement flexible

France Legault est conseillère pédagogique RÉCIT pour la Fédération des établissements d’enseignement privés. Enseignante pendant 12 ans en français au secondaire,  elle a aussi occupé le poste de conseillère technopédagogique dans une école privée. C’est en classe et accompagnée de ses collègues qu’elle a expérimentée la pédagogie en classe flexible en contexte de coenseignement. Elle poursuit maintenant ses réflexions, notamment,  en accompagnant les enseignants dans ce changement de pratique pédagogique. Apprenante à vie, elle poursuit une maîtrise en technopédagogie à la TELUQ en plus de suivre, avec son équipe, des formations variées visant à favoriser des activités d’apprentissage et d’évaluation authentiques et signifiantes.

Robert Grégoire

Éduquer à la cybersécurité

Passionné de technologies d’apprentissage, Robert a œuvré comme gestionnaire de projets pour la réalisation de cours en ligne avec le Groupe des technologies de l’apprentissage, à l’Université de Moncton. Ce rôle s’est progressivement élargi à celui de concepteur pédagogique. Il s’intéresse aussi aux ressources éducatives libres (RÉL) et a publié deux études pour le compte du Réseau de l’enseignement francophone à distance du Canada (REFAD). Son récent passage au ministère de l’Éducation et du Développement de la petite enfance du N.-B., à titre d’agent pédagogique provincial responsable des technologies éducatives et de l’éducation physique, l’a permis d’arpenter les couloirs de l’enseignement M à 12. Il occupe actuellement le poste de directeur par intérim du REFAD.

Myra Auvergnat Ringuette

Savoir organiser ses apprentissages (SOSA)

Enseignante au primaire depuis plus de 10 ans, Myra est une curieuse et une passionnée par tout ce qui touche à l’éducation. Initiatrice des rencontres inspirantes dans son école, elle facilite la découverte d’outils pédagonumériques et leur application en classe par le partage d’idées et le tutorat entre enseignants. Elle fait aussi part de son expérience sur la pédagogie en aménagement flexible pour la formation du CADRE21. Myra est également auteure pour l’École Branchée et formatrice occasionnelle, notamment pour l’utilisation du portfolio numérique Seesaw. Se considérant elle-même comme une apprenante à vie, elle aime prendre les devants afin d’inciter les autres à se questionner sur leurs approches, toujours dans le respect du rythme de chacun. En classe, elle a su développer des stratégies pour aider ses élèves en recentrant son approche sur les fonctions exécutives des apprenants. Observations, rétroactions et bienveillance sont au coeur de son quotidien.

Me Maxime Ouellette

Trousse d’intervention SEXTO

Me Ouellette a été admis au Barreau du Québec en 2012. Depuis le début de sa carrière, il a œuvré en droit criminel et en droit pénal au sein du Directeur des poursuites criminelles et pénales du Québec, et ce dans plusieurs districts judiciaires. Il occupe actuellement le poste de procureur au Bureau des affaires de la jeunesse de Saint-Jérôme. Depuis janvier 2016, Me Ouellette agit également à titre de coordonnateur du projet SEXTO.

Me Louis-David Bénard

Trousse d’intervention SEXTO

Me Bénard a été admis au Barreau du Québec en 2014. Débutant sa carrière en tant que conseiller politique, il poursuivit sa carrière au sein du Centre communautaire juridique Laurentides-Lanaudière, œuvrant en droit de la jeunesse, droit criminel, droit familial et droit administratif. Depuis octobre 2019, il travaille comme procureur aux poursuites criminelles et pénales et a joint l’équipe de coordination du projet SEXTO.