Mon #DPcontinu – ÉP.03 – les bonnes pratiques en FAD

Publié par Marie-Noelle Marineau
19 mai 2022 dans Balado

Le CADRE21 présente son nouveau balado intitulé Mon #DPcontinu, consacré au développement professionnel des actrices et acteurs de l’éducation. Animée par Maxime Pelchat, la première série lancée Pourquoi devrais-je m’intéresser à…? propose un regard sur différentes dimensions pratiques de la profession enseignante, liées de près ou de loin aux autoformations disponibles sur la plateforme cadre21.org.

La formation à distance ne s’improvise pas

Dans ce troisième épisode de la série Pourquoi devrais-je m’intéresser à… ?, Maxime Pelchat discute de formation à distance (FAD) avec Maxime Laflamme. Ils abordent plus précisément le sujet sous l’angle des bonnes pratiques. Notamment, en répondant aux questions suivantes : comment les mettre en place et comment transférer les pratiques gagnantes dans différents contextes d’enseignement ? Maxime Laflamme est présentement gestionnaire de projets pour Formation à distance Interordres (FADIO) et a porté différents chapeaux dans les milieux scolaires : enseignant, conseiller pédagogique et ressource informatique.

Ils discutent notamment :

  • du vocabulaire et des différents concepts reliés à la FAD ;
  • de la FAD avant, pendant et après pandémie et ;
  • de l’importance de la planification en FAD.

Ils font également des liens avec la série de cinq autoformations de l’Axe FAD qui présente des pratiques gagnantes en FAD. Ces formations sont offertes gratuitement à tous les acteurs de l’éducation au Québec.

Pour en apprendre plus sur l’Axe Formation à distance, cliquez ici.

À propos de Maxime Laflamme

Maxime Laflamme est actuellement gestionnaire de projets à FADIO. Enseignant au primaire de formation et cumulant de l’expérience comme conseiller pédagogique et ressource informatique, il est un passionné de l’éducation. À FADIO, Maxime s’est donné comme mission de faire connaître la formation à distance (FAD) à un public plus large, d’amplifier la confiance des intervenants qui touchent de près ou de loin à la FAD et de partager son expertise sur les plans pédagogique et technologique avec l’ensemble des acteurs concernés.