Blogue

La réflexivité: une pratique au coeur du développement professionnel

06 OCT

Le développement professionnel est bien centré dans la mission du CADRE21 et d’actualité plus que jamais avec l’entrée en vigueur pour le personnel enseignant d’une obligation à effectuer des heures en formation continue. Dans un récent article, le Réseau d’information pour la réussite éducative (RIRE) soulignait l’importance d’adopter une posture réflexive lors de la formation initiale et dans une démarche de développement professionnel, plus précisément par le biais de l’écriture. Le modèle de formation du CADRE21, avec l’invitation à la réflexion et la rétroaction personnalisée offerte par les différents responsables, constitue une occasion non négligeable de réflexivité pour les futurs enseignants et les enseignants en perfectionnement continu.

Dans l’article du RIRE, on reprend la définition de Chaubert et al. (2019) pour décrire le fait d’être réflexif comme étant « la capacité d’observer les situations sous des angles différents pour comprendre ce qui s’est passé afin de cerner les aspects positifs, les solutions et les actions sujettes à l’amélioration  ». La problématique soulevée par l’article concerne la façon d’exprimer, à l’écrit, ces réflexions permettant de cheminer sur le plan professionnel. Il est alors suggéré de développer les compétences rédactionnelles, selon Koster et al. (2015), par un enseignement à l’écriture basé sur la fixation d’objectifs, l’enseignement de stratégies, l’enseignement de la structure du texte, la rétroaction et l’aide des pairs. Il est également souligné que la création d’un portfolio a des effets bénéfiques en contexte de réflexion sur soi-même.

Comme mentionné précédemment, le modèle mis en place sur la plateforme d’autoformation du CADRE21 permet justement la pratique de la réflexivité. Celle-ci est même essentielle à l’obtention des badges numériques, surtout dès l’arrivée au niveau Architecte.

  • Le niveau Explorateur demande également à l’apprenant de fournir une réflexion, mais à ce niveau, celle-ci est au sujet de l’intégration de ses nouvelles connaissances dans sa pratique et non sur sa pratique elle-même. 
  • Au niveau Architecte, l’apprenant doit activement utiliser les apprentissages du niveau précédent en élaborant une activité pédagogique contextualisée à son milieu et en réfléchissant à sa pratique. 
  • Pour le niveau Virtuose, l’apprenant doit livrer une analyse réflexive démontrant qu’il intègre le sujet de la formation à sa pratique à travers différentes séquences d’apprentissage. 
  • Finalement, au niveau Innovateur, l’apprenant doit livrer une réflexion démontrant son leadership et sa participation active dans son milieu, en lien avec le sujet de la formation suivie. Lorsque l’apprenant soumet une réflexion, il reçoit une rétroaction de qualité de la part du responsable de la rétroaction de la formation suivie. 

L’importance de la pratique réflexive dans un contexte de développement professionnel n’est pas une nouveauté. En 2002, un conseiller pédagogique du CÉGEP de Matane, Jean-Claude Lévesque, en parlait comme étant une piste prometteuse de la recherche dans un article de Pédagogie collégiale. Il la voyait comme le chaînon manquant entre la théorie et la pratique en éducation. Peu importe le contexte, que ce soit pendant une autoformation du CADRE21 ou dans toute autre activité de développement professionnel, cette stratégie permet de poser un regard critique sur sa propre pratique en utilisant un angle d’observation différent et de l’améliorer lorsque c’est nécessaire. 

Pour aller plus loin