Blogue

4 questions à se poser pour déterminer ses besoins en développement professionnel pour la prochaine année

25 Aou

Au cours d’une année scolaire, différents événements peuvent amener un enseignant à chercher des ressources pour bonifier sa pratique ; un apprenant avec un profil particulier, un changement dans les ressources disponibles ou une pandémie qui impose de nouvelles stratégies d’enseignement. Une réflexion constante sur les meilleures pratiques à adopter n’est pas inhabituelle dans un milieu en constant changement comme l’éducation. Vouloir investir du temps en perfectionnement continu est une chose, déterminer le quoi et le comment en est une autre. Afin de guider la réflexion de ceux qui s’engageront dans une démarche active de développement professionnel dans la prochaine année, voici quelques pistes pour déterminer son ou ses objectif(s).

Comment puis-je mieux soutenir mes apprenants ?

On ne réagit évidemment pas de la même façon face à un comportement perturbateur en classe et des troubles d’apprentissage variés. Le but devant ces deux situations reste le même, celui de favoriser la réussite de tous les apprenants. Comment établir un climat de classe propice à l’apprentissage ? Comment adapter mes activités d’enseignement aux différents profils d’apprenants qui se trouvent devant moi ? Est-ce que l’utilisation des TIC peut rendre le contenu plus accessible à certains ? Si ces questions vous semblent familières, une autoformation dans le but de soutenir vos apprenants pourrait vous aider à répondre à vos interrogations et atteindre vos objectifs.

Voici les autoformations disponibles dans la catégorie Soutien aux apprenants :

  • Aides technologiques à l’apprentissage
  • Gestion de classe
  • Soutenir l’apprenant ayant un trouble dys

Est-ce que le développement d’une nouvelle compétence numérique peut m’aider à proposer de nouvelles activités éducatives engageantes ?

Il y a plusieurs types d’activités bien appréciées des apprenants, mais qui demandent des habiletés bien spécifiques de la part de l’enseignant ; l’utilisation des médias sociaux, la programmation ou la vidéo en sont des exemples. Souvent en lien avec les compétences numériques, ces activités, lorsqu’elles sont réalisées efficacement avec une intention pédagogique claire, sont susceptibles d’avoir un impact positif sur l’engagement et la motivation des apprenants ! Si vous sentez que vos apprenants gagneraient à participer à de telles activités, une formation permettant de développer une ou des nouvelle(s) compétence(s) numérique(s) pourra vous y aider.

Voici les autoformations disponibles dans la catégorie Compétences numériques :

  • Balado pédagogique
  • Boîte à ouTIC
  • Écriture collaborative
  • Éduquer à la cybersécurité
  • Médias sociaux
  • Organisateurs graphiques
  • Programmation créative
  • Robotique et programmation
  • Vidéo créative

Quelle stratégie pédagogique peut s’harmoniser avec celles que j’utilise déjà afin de mieux répondre aux besoins de chacun ?

À la lumière de cet article paru dans Pédagogie universitaire (2019), il s’avère souhaitable d’utiliser plusieurs stratégies pédagogiques avec les apprenants afin de favoriser la réussite de tous. Il est donc judicieux de se questionner sur la pertinence de bonifier son coffre à outils de professionnel de l’enseignement. Que ce soit dans le but d’apporter de grands changements quotidiens, par exemple en adoptant une pédagogie en aménagement flexible, ou dans le cadre d’activités plus ponctuelles comme l’organisation d’un jeu d’évasion pédagogique, l’apport d’une nouvelle stratégie pédagogique peut venir “brasser” positivement la salle de classe !

Voici les autoformations disponibles dans la catégorie Stratégies pédagogiques :

  • Conception universelle de l’apprentissage
  • Classe inversée
  • Différenciation pédagogique
  • Jeux d’évasion pédagogiques
  • Langages augmentés
  • Ludification
  • Passeur culturel
  • Pensée design
  • Pédagogie en aménagement flexible
  • Rétroaction aux apprenants
  • Savoir organiser ses apprentissages
  • Travail collaboratif

Comment puis-je bien faire le suivi du temps et de l’énergie investis dans ma démarche de développement professionnel ?

Crédit photo : @canweallgo via Unsplash.com

Que ce soit par défi personnel ou pour répondre à une exigence de formation continue, garder des traces du développement professionnel permet d’avoir un portrait de notre expertise à portée de main. Ces traces peuvent être aussi simples que des notes manuscrites gardées bien précieusement dans un cahier ou dans un agenda, ou sous la forme d’un portfolio professionnel. C’est ce que permet justement la plateforme d’autoformation du CADRE21 avec son système de reconnaissance des compétences par des badges numériques et la possibilité pour chaque apprenant de suivre son évolution via son profil personnel, et ce, en plus de bénéficier de rétroactions personnalisées. Si vous ne connaissez pas encore les avantages et le fonctionnement des badges numériques en éducation, cet article vous éclairera.

Réalisées lors des journées pédagogiques ou lors des périodes prévues à la tâche de l’enseignant, les autoformations du CADRE21 sont admissibles à l’obligation de formation continue prévue à la loi québécoise.

Bonne prochaine année de développement professionnel !

 

Allez-y !

⏭ Connectez-vous à votre compte dès maintenant.

Pas encore inscrit(e) ?

▶️ Accès sans frais pour les enseignant(e)s du Québec

▶️ Accès sans frais pour les enseignant(e)s des écoles francophones des autres provinces et territoires canadiens

▶️ Inscription générale