Blogue

3 raisons de s’éduquer à la cybersécurité

09 JUI

L’utilisation d’outils technologiques et de ressources éducatives numériques n’est pas nouvelle dans les milieux scolaires, mais dans la dernière année, elle a complètement explosé. Même ceux qui n’en étaient pas adeptes ont eu, pour la plupart, à les apprivoiser et les utiliser afin d’offrir une continuité pédagogique aux apprenants. Être « connecté » est relativement simple, mais il faut savoir comment l’être de façon sécuritaire pour nous et pour nos apprenants. S’éduquer à la cybersécurité n’est pas un luxe, ni pour l’enseignant ni pour l’apprenant. D’ailleurs, il s’agit de compétences que tous auraient avantage à développer de nos jours, non seulement les acteurs des milieux scolaires, mais tous ceux qui utilisent Internet à des fins personnelles. Pourquoi ? Pour, entre autres, les 3 raisons qui suivent :

#1 Un quotidien branché

L’utilisation des technologies ne se déroule pas que dans le milieu professionnel. Oui, l’enseignement à distance est plus présent pour plusieurs, en plus de tout ce qui se faisait déjà, mais une partie du quotidien d’un grand nombre de Canadiens se déroule également en ligne. Sans être de grands utilisateurs d’Internet ou avoir un téléphone intelligent à portée de main, plusieurs vont, sur une base quotidienne, se connecter pour lire leurs courriels, faire un achat en ligne, écrire via la messagerie instantanée, effectuer une transaction bancaire, etc. Même des objets du quotidien sont connectés de nos jours afin de rendre notre vie plus facile.

L’Internet des objets, défini comme un « réseau formé par les dispositifs Web utilisés couramment qui peuvent se connecter les uns aux autres et se transmettre de l’information » par le Centre canadien pour la cybersécurité, constitue une porte d’entrée pour des utilisations malveillantes. Ces médiums électroniques, qui nous rendent la vie plus facile, deviennent donc un risque et leur adoption nécessite certaines précautions.

#2 Personne n’est à l’abri

Dans les dernières années, combien de fois avons-nous entendu parler d’une fuite de données personnelles liée à un réseau social bien populaire ? Ou d’un vol de données bancaires rendant vulnérables des milliers de membres ? Si les grands noms, qui ont généralement des spécialistes dans leur équipe, ne sont pas à l’abri d’une cyberattaque, qui peut vraiment l’être ? 

On ne peut prévenir ce qui se passe avec ces sites, mais en tant qu’utilisateur, on peut quand même adopter des comportements sécuritaires. Adopter de bonnes pratiques dans le choix du mot de passe ou des habitudes de connexion à des réseaux sans-fil vous aidera, entre autres, à éviter le vol d’identité (voir l’infographie qui suit). De bons conseils sont également disponibles sur certains sites gouvernementaux.

#3 Apprendre à se cyberprotéger n’est pas inné

La cybersécurité est un sujet auquel il faut être sensibilisé pour éviter de mauvaises surprises. Même en se tenant loin des réseaux sociaux, les cyberpirates peuvent nuire en utilisant des outils de malveillance qui ont comme but de nuire à un système informatique en l’infectant. 

Il faut avoir des connaissances de base et comprendre les risques pour adopter les bonnes pratiques soi-même, mais également, les transmettre dans le cadre d’activités d’apprentissage. En effet, chaque enseignant informé sur la cybersécurité pourra mieux accompagner les apprenants en travaillant avec eux cette compétence du 21e siècle. « Sécuriser ses données personnelles à l’aide de ressources appropriées » est d’ailleurs l’un des éléments de la deuxième dimension, Développer et mobiliser ses habiletés technologiques, du Cadre de référence de la compétence numérique

Plusieurs ressources sont intéressantes à connaître. Par exemple, plusieurs sites bien populaires ont un processus en place pour aider les utilisateurs qui se feraient voler leurs données. C’est le cas, notamment, de Facebook, Google et même… Netflix ! Vous pouvez également tester vos connaissances avec ce Genially portant sur le vocabulaire de la cybersécurité.

Pour obtenir quelques pistes sur les bonnes pratiques à adopter en termes de cybersécurité, ce billet de Maxime Pelchat et Jacques Cool vous donnera des idées de départ très intéressantes. 

Pour aller plus loin dans le développement de cette compétence autant avec ses apprenants que pour soi-même, l’autoformation Éduquer à la cybersécurité a pour objectif de vous aider à 

  • comprendre l’importance de la cybersécurité ; 
  • savoir se protéger en ligne et ;
  • intégrer la cybersécurité dans les activités d’apprentissage. 

Allez-y !

⏭ Connectez-vous à votre compte dès maintenant.

Pas encore inscrit(e) ?

▶️ Accès sans frais pour les enseignant(e)s du Québec

▶️ Accès sans frais pour les enseignant(e)s des écoles francophones des autres provinces et territoires canadiens

▶️ Inscription générale